3.000 à 4.000 militaires rwandais combattent aux côtés des rebelles du M23 selon l'ONU

RDC

 

" L'armée rwandaise a "de facto" pris "le contrôle et la direction des opérations du M23

Dans un nouveau rapport consulté lundi par l'AFP, les experts de l'ONU affirment que "3.000 à 4.000 militaires rwandais" combattent aux côtés des rebelles du M23 (Mouvement du 23 mars) contre l'armée congolaise dans l'est de la République démocratique du Congo.

En effet, ces experts, mandatés par le Conseil de sécurité de l'ONU, estiment que l'armée rwandaise a "de facto" pris "le contrôle et la direction des opérations du M23" et que son intervention militaire "a été déterminante pour la spectaculaire expansion territoriale réalisée entre janvier et mars 2024".

Depuis fin 2021, le M23 et des troupes de l'armée rwandaise progressent dans la province du Nord-Kivu, où ils ont mis en déroute l'armée congolaise et ses alliés et installé une administration parallèle dans les zones sous leur contrôle.

Jusqu'à fin 2023, les autorités rwandaises démentaient publiquement avoir déployé leur armée aux côtés des rebelles du M23, ce que Kigali n'a plus contesté depuis le début de l'année. Ainsi les experts détaillent les "incursions systématiques" des militaires rwandais sur le sol congolais, dont un millier seraient arrivés en RDC durant le seul mois de janvier 2024. Ils estiment qu'au moment de la rédaction de leur rapport (avril 2024), les troupes rwandaises "égalaient voire surpassaient en nombre, les combattants du M23", estimés à quelque 3.000 hommes.

Emilie MITSOMOYI