"On a l’impression qu’il se met en place petit à petit un État pastefien" (Alioune Tine)

Alioune Tine

 

"Le premier ministre Ousmane Sonko a une surcharge de légitimité 

L'opposition et des membres de la société civile n'ont pas pu respectés l'état de grace des 100 jours au régime du Président Bassirou Diomaye Faye. Il rupture systémique annoncé par le chef de l’État et son Premier ministre vient de l’opposition et de la société civile avec des critiques sur la gestion en 2 mois. Le President du Afrikajom Center, Alioune Tine estime que le système est en train de phagocyter l’antisystème. Car "on a l’impression qu’il se met en place petit à petit un État pastéfien".

La table ronde sur le bilan de l’élection présidentielle du 24 mars 2024 organisée ce jeudi 06 juin par l’Association sénégalaise de droit constitutionnel (Asdc), a été une occasion pour Alioune Tine de se prononcer sur le fonctionnement du tandem qui selon lui, peut-être source dualité au sommet de l'Etat "entre Bassirou Dionaye Faye, qui a une dette politique sur son Premier ministre Ousmane Sonko, qui a une surcharge de légitimité".