Skip to main content
Hélicoptères

13 militaires français tués au Mali dans l’accident de deux hélicoptères

Il s’agit de l’un des plus lourds bilans humains essuyés par l’armée française depuis l’attentat du Drakkar au Liban en 1983, qui avait fait 58 morts.

Treize militaires français de l’opération Barkhane ont trouvé la mort lundi soir au Mali dans la collision accidentelle de deux hélicoptères qui appuyaient une attaque contre des djihadistes, a annoncé mardi 26 novembre la présidence française.

Il s’agit de l’un des plus lourds bilans humains essuyés par l’armée française depuis l’attentat du Drakkar au Liban en 1983, qui avait fait 58 morts.

Emmanuel Macron a salué « avec le plus grand respect la mémoire de ces militaires de l’armée de terre, six officiers, six sous-officiers, et un caporal-chef, tombés en opération et morts pour la France dans le dur combat contre le terrorisme au Sahel », précise le communiqué.

LOBS

  • « Moustapha Cissé Lo a trahi Senghor, Abdou Diouf puis Abdoulaye Wade »
  • Serge Michailof sur la crise au Sahel : « la première urgence n’est pas le retrait des troupes françaises »
  • Amadou HOTT magnifie le dynamisme des relations avec le Japon 
  • Sonko interpelle Macron : « il n'y a pas un sentiment anti-français, il y a un sentiment pro-africain » 
  • Apr : le Maire de OGO exhorte certains de ses camarades à enterrer la hache de guerre
pub