Skip to main content
Ouagadougou

Au moins 29 morts dans deux attaques au Burkina Faso

Une source sécuritaire avait indiqué que les victimes étaient en majorité des commerçants

Vingt-neuf (29) personnes ont été tuées dimanche dans deux attaques, dont l’une à l’engin explosif improvisé (IED), dans deux localités de la province du Sanmatenga, dans le nord du Burkina Faso, a annoncé le gouvernement.

Une source sécuritaire avait indiqué que les victimes étaient en majorité des commerçants.

Le Burkina Faso, pays pauvre d’Afrique de l’Ouest, est pris depuis quatre ans et demi dans une spirale de violences, attribuées à des groupes armés djihadistes, certains affiliés à Al-Qaïda et d’autres au groupe État islamique.   

Depuis début 2015, les attaques djihadistes, de plus en plus fréquentes et meurtrières, en particulier dans le Nord et l’Est, ont fait plus de 570 morts, selon un décompte de l’AFP.  

L’armée burkinabè, qui subit de lourdes pertes – l’attaque la plus meurtrière a fait 24 morts en août – semble incapable d’enrayer les attaques, tandis que la menace, d’abord concentrée dans le Nord, touche plusieurs autres régions du pays, dont les régions de l’Est et de l’Ouest.

  • Entretien avec Anta Babacar Ngom, PDG de Sedima
  • Le cimetière mixte de Joal Fadiouth, symbole de la tolérance religieuse
  • Une fille de 12 ans meurt électrocutée par la ligne à haute tension de la Senelec
  • Terrain Sacré-cœur 3 : Un jeune tué par la foudre, lors d’un match de football
  • Afrimarket placée en liquidation judiciaire, les raisons d’un échec
pub