Skip to main content
Ouagadougou

Au moins 29 morts dans deux attaques au Burkina Faso

Une source sécuritaire avait indiqué que les victimes étaient en majorité des commerçants

Vingt-neuf (29) personnes ont été tuées dimanche dans deux attaques, dont l’une à l’engin explosif improvisé (IED), dans deux localités de la province du Sanmatenga, dans le nord du Burkina Faso, a annoncé le gouvernement.

Une source sécuritaire avait indiqué que les victimes étaient en majorité des commerçants.

Le Burkina Faso, pays pauvre d’Afrique de l’Ouest, est pris depuis quatre ans et demi dans une spirale de violences, attribuées à des groupes armés djihadistes, certains affiliés à Al-Qaïda et d’autres au groupe État islamique.   

Depuis début 2015, les attaques djihadistes, de plus en plus fréquentes et meurtrières, en particulier dans le Nord et l’Est, ont fait plus de 570 morts, selon un décompte de l’AFP.  

L’armée burkinabè, qui subit de lourdes pertes – l’attaque la plus meurtrière a fait 24 morts en août – semble incapable d’enrayer les attaques, tandis que la menace, d’abord concentrée dans le Nord, touche plusieurs autres régions du pays, dont les régions de l’Est et de l’Ouest.

  • Yankhoba Diattara: « le premier parti d’opposition sénégalaise, c’est le Rewmi »
  • Traquée par la police, Rangou demande pardon aux sénégalais et à Mame Makhtar Guèye
  • Seydi Gassama: « Est-ce qu’il n’est pas temps de légaliser le Yamba? »
  • Horreur à Kolda : Une femme décapitée, la tête emportée
  • Coumba Kane revient sur son kidnapping : «j’accorde mon pardon à ceux qui ont trouvé le moyen de me dénigrer»
pub