Skip to main content
29 octobre
Le CICR gèle ses activités à Tombouctou

Le CICR gèle ses activités à Tombouctou

"Le CICR en général compte sur l’acceptation des parties au conflit, qui respectent le rôle humanitaire neutre et indépendant du CICR, mais c’est parfois en raison d’une criminalité galopante pas toujours respectée sur le terrain malheureusement..."

Pour des raisons de sécurité et de logistique, le CICR a décidé de suspendre ses activités humanitaires à Tombouctou.

En effet, l’organisation est victime de six tentatives de vol de véhicules et de braquage armé dans les axes routiers de la région.

Cette situation d’insécurité est décriée par Jean Nicolas Marti, chef de la délégation du CICR au Mali.

« Le CICR en général compte sur l’acceptation des parties au conflit, qui respectent le rôle humanitaire neutre et indépendant du CICR, mais c’est parfois en raison d’une criminalité galopante pas toujours respectée sur le terrain malheureusement. Nous avons eu depuis le début de l’année six tentatives de vol sur des véhicules, cinq ont lieu dans la région de Tombouctou. Il y a quelques mois, c’était l’axe entre Gao et Kidal », rapporte rfi.

 

 

 

 

  • Affaire des 94 milliards : Un si long mémorandum de Sonko pour « démontrer les incohérences » du rapport de la commission d’enquête parlementaire
  • Réhabilitation de Karim Wade: Le directeur des droits de l’Homme convoqué par le ministre de la Justice
  • Le Sénégal achète 4 avions de combat, la facture pourrait atteindre 20 milliards FCFA
  • Enquête sans complaisance d'Actu221 sur la mafia du foncier au Sénégal
  • Voyages à l’étranger : Macky Sall se rendra en Norvège, en Russie et en France
pub