Skip to main content
Le CICR gèle ses activités à Tombouctou

Le CICR gèle ses activités à Tombouctou

"Le CICR en général compte sur l’acceptation des parties au conflit, qui respectent le rôle humanitaire neutre et indépendant du CICR, mais c’est parfois en raison d’une criminalité galopante pas toujours respectée sur le terrain malheureusement..."

Pour des raisons de sécurité et de logistique, le CICR a décidé de suspendre ses activités humanitaires à Tombouctou.

En effet, l’organisation est victime de six tentatives de vol de véhicules et de braquage armé dans les axes routiers de la région.

Cette situation d’insécurité est décriée par Jean Nicolas Marti, chef de la délégation du CICR au Mali.

« Le CICR en général compte sur l’acceptation des parties au conflit, qui respectent le rôle humanitaire neutre et indépendant du CICR, mais c’est parfois en raison d’une criminalité galopante pas toujours respectée sur le terrain malheureusement. Nous avons eu depuis le début de l’année six tentatives de vol sur des véhicules, cinq ont lieu dans la région de Tombouctou. Il y a quelques mois, c’était l’axe entre Gao et Kidal », rapporte rfi.

 

 

 

 

  • Mbaye Niang retrouve le chemin des filets
  • Sénégal-Nigéria (55-60) : Les Lionnes passent à côté d’un 12ème titre continental
  • Keur Massar : Un bébé sauvé après avoir été déposé nuitamment sur une fosse par sa mère
  • Michel Platini écarte Sadio Mané de la course au Ballon d’Or 2019
  • Victime d’une chute, Brigitte Macron en public avec le bras en écharpe
pub