Skip to main content
Nouvelle manifestation contre la montée de l'insécurité à Béni

Nouvelle manifestation contre la montée de l'insécurité à Béni

Filles et garçons, tous excédés par l’insécurité, chemin faisant, chantaient contre les autorités et demandaient le départ des casques bleus, qui selon eux, ne font pas assez pour les sécuriser.

Ils étaient des milliers à se rassembler pour cette manifestation. Dès 8 heures mercredi 7 août, ils s’étaient retrouvés au rond-point d’Oicha. Ils ont parcouru environ 20 km à pied jusqu’au quartier général de la Monusco, la mission onusienne.

Filles et garçons, tous excédés par l’insécurité, chemin faisant, chantaient contre les autorités et demandaient le départ des casques bleus, qui selon eux, ne font pas assez pour les sécuriser.

Ces jeunes étaient venus de plusieurs localités dont Eringeti, Mayimoya, Mamove, Mbau, Mangboko et Mavivi. Ils ont réussi à déposer leur mémo, mais la situation a dégénéré quand certains ont commencé à jeter des projectiles. La police est intervenue. Gaz lacrymogènes, paniques, voitures endommagées, au moins deux personnes ont été blessés dont un policier.

Ces deux dernières semaines, au moins 53 personnes ont été tuées dans le territoire de Beni, d’après les statistiques du député Paul Muhindo. Il dénonce ce qu’il appelle la passivité des autorités civiles et militaires.

La société civile locale évoque au moins neuf attaques en moins de 30 jours. La plupart de ces attaques sont attribuées aux combattants ougandais ADF et certains autres aux personnes portant l’uniforme de l’armée.

  • SENELEC : Surfacturer pour combler le déficit ?
  • Révélation explosive de Birahim Seck sur les fondations des Premières dames
  • Le successeur de Sankharé connu
  • La résistance s’organise autour de Omar Sarr et Me Amadou Sall
  • Aulas ferme la porte pour Dembélé
pub