Skip to main content
Virement frauduleux

Transactions frauduleuses de près de 3 milliards de FCFA virées d’Abidjan vers Dakar

Les membres avaient déjà été accusés de tentative de blanchiment de capitaux portant sur la somme de 7,5 milliards de francs CFA, et avec 1,7 milliard, volé dans une banque ivoirienne par piratage

 

La Cellule nationale de traitement des informations financières (CENTIF) a publié un rapport, après l’identification des transactions frauduleuses d’Abidjan vers Dakar, d’un montant de près de 3 milliards de francs CFA. 19 hommes d’affaires et des sociétés basées au Sénégal pour association de malfaiteurs, intrusion dans un système informatique, faux et usage de faux, blanchiment de capitaux, sont à l’origine du fait.

La CENTIF a déclaré que 2,3 milliards ont été volés par des hommes d’affaires dans deux banques ivoiriennes, puis transférés vers la capitale sénégalaise. Le parquet de Dakar a déjà ouvert une information judiciaire. Les membres du groupe ont été mis en examen pour la deuxième fois et d’autres sont visés par un mandat d’arrêt.

Les membres avaient déjà été accusés de tentative de blanchiment de capitaux portant sur la somme de 7,5 milliards de francs CFA, et avec 1,7 milliard, volé dans une banque ivoirienne par piratage.

Le groupe est composé de Taboulé Sylla, PDG du Groupe immobilier Nabi, avec 198 millions retracés sur son compte. Accompagné de Meïssa Sène avec 751 millions, DG d’Egims, Moustapha Fall avec 433 millions, patron de Sococer, et Zézé Flubert Koré qui a réalisé le virement frauduleux depuis la Côte d’Ivoire.

  • Trump interdit les visas aux femmes enceintes étrangères à compter du 24 janvier 2020
  • Tournée africaine : Erdogan en visite en Algérie, au Sénégal et en Gambie à partir du 26 janvier prochain
  • "La faible résorption de la dette intérieure (400 milliards) une grande menace à la survie des PME/PMI", selon Bokk Gis Gis
  • "Le Chef de l'Etat encourage l'impunité" , selon Birahim Seck
  • L’ancien éboueur licencié pour une photo de sieste convoqué par la police à Paris
pub