La mission conjointe demande la fin du blocage du domicile de Cellou Dalein Diallo

FNDC

En Guinée, la Cédéao, l'Union africaine et l'ONU viennent d'achever une mission conjointe pour tenter d'apaiser les tensions après la présidentielle du 18 octobre. Ces derniers demandent notamment la levée du blocage du domicile du chef de l’opposition Cellou Dalein Diallo.

« La mission conjointe a également observée les dispositifs sécuritaires particuliers mis autour de la résidence du candidat de l’UFDG, M. Cellou Dalein Diallo, ainsi que des locaux de son parti suite à sa déclaration sur les résultats de l’élection présidentielle. La mission exhorte les autorités guinéennes à lever ces dispositifs dans la perspective d’un dialogue inclusif », a déclaré général Francis Béhanzin est commissaire aux Affaires politiques, paix et sécurité de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cédéao).

Concernant les violences post-électorales, la mission demande aux autorités de mener des enquêtes sur leurs auteurs, et de faire en sorte que les « forces de défense et de sécurité agissent avec retenue et professionnalisme dans la gestion des manifestations ». Selon le gouvernement, 21 personnes sont mortes. L'opposition comptabilise de son côté une trentaine de victimes.

Au final, la délégation « encourage toutes les parties à recourir aux institutions et dispositions légales » pour résoudre les différends issus de l’élection. Elle indique avoir rendu « une visite de courtoisie » à Alpha Condé, et s’est rendue lundi soir au domicile de Cellou Dalein Diallo, l’opposant qui affirmait « ne pas attendre grand-chose de ces émissaires ».

Avec Rfi.fr