Skip to main content
Appel à la Preservation de "Mbind Diogaye", maison natale de Senghor

Appel à la Preservation de "Mbind Diogaye", maison natale de Senghor

Le royaume d’enfance de Senghor, tout comme les anciens bâtiments, ont besoin d’être restaurés.

Aïssatou Sophie Gladima, initiatrice d’un festival dédié au développement de Joal Fadiouth, a souligné la nécessité de préserver, "Mbind Diogaye", maison natale du président Léopold Sédar Senghor devenu musée, afin qu’elle continue à jouer son rôle de "pilier du patrimoine culturel sénégalais."

"L’objectif des géo-parcs, c’est de préserver le patrimoine national, et "Mbind Diogoye" constitue l’un des piliers de ce patrimoine qu’il faut restaurer et conserver’’, a-t-elle notamment dit samedi lors du lancement officiel des activités de la deuxième édition du festival "Xeeman Jööng Fa Faajut." Quand on évoque +Mbind Diogoye, cela fait référence au président Léopold Sédar Senghor dont la vision se concrétise avec le temps.

S’agissant du métissage culturel religieux et même biologique qu’il théorisait personne ne pouvait imaginer qu’ici, musulmans et chrétiens se marieraient", a-t-elle fait valoir. Mme Gladima a cité l’exemple du cimetière mixte qui existe à Joal-Fadiouth et dans lequel musulmans et chrétiens sont inhumés côte à côte. Elle a ainsi plaidé la restauration du royaume d’enfance de Senghor."

Le royaume d’enfance de Senghor, tout comme les anciens bâtiments, ont besoin d’être restaurés. Nous y travaillons, d’ailleurs, avec l’appui des bonnes volontés. Ce patrimoine est géré par le ministère de la Culture et je vais sensibiliser mon collègue en charge de la culture (Abdoulaye Diop)", s’est engagée la ministre des Mines et de la Géologie.

Elle a promis de l’inviter, au mois de décembre, lors de la cérémonie officielle de la deuxième édition du festival "Xeeman Jööng Fa Faajut", afin qu’il constate de visu l’état dans lequel se trouve "Mbind Diogoye". "Ensemble, avec le président de la République qui tient beaucoup au président Senghor, nous allons faire quelque chose pour "Mbind Diogoye". D’ailleurs, l’Etat a beaucoup fait pour sa remise en l’état", a encore dit Mme Gladima, qui préconise la mise en place d’une subvention pour la prise en charge de l’entretien du Royaume d’enfance de Senghor. ADE/AKS

  • Le président Ali Bongo Ondimba passe le pouvoir à son fils
  • La douane intercepte 66 kg de drogue dans le Fouladou
  • AFRIQUE: CES FILS de Présidents aux commandes
  • 56 Journalistes tués, 250 jetés en prison dans l’exercice de leur métier
  • Naufrage d’une pirogue en Mauritanie : 15 Sénégalais parmi les 63 morts
pub