Ségolène royal

L’ex ministre socialiste affirme qu’elle n’est « pas pour l’interdiction des caricatures », sans pour autant les « cautionner, pour dire que les caricatures, c’est bien ».

Elle comprend que certains « se sentent insultés » par des caricatures de Mahomet. Mais pour autant, Ségolène Royal estime qu'il ne faut pas changer le droit français sur la liberté d'expression.

« Je pense que certaines [caricatures] sont insultantes », estime l'ex-candidate socialiste à la présidentielle, dans une interview à CNews, pointant « les caricatures pornographiques ».

L'ancienne ministre dit « comprendre » que « certains se sentent insultés, y compris des musulmans qui ne sont absolument pas ni intégristes ni radicaux ».