Obama

L’ancien président américain Barack Obama a laissé entendre mardi que son successeur Donald Trump avait «rejeté les avertissements» sur les risques d’une pandémie de coronavirus, et l’a accusé de nier les effets du changement climatique.  

« Nous avons tous, de façon terrible, pu constater les conséquences provoquées par ceux qui ont rejeté les avertissements sur une pandémie», a tweeté l’ex-président démocrate.  

Davantage de personnes sont désormais mortes du coronavirus aux États-Unis (3415 décès) qu’en Chine (3305), berceau de la pandémie, selon le bilan officiel chinois et le comptage de l’université Johns Hopkins qui fait référence. Les États-Unis recensent de loin le plus grand nombre de cas officiellement déclarés, avec plus de 174 000 mardi.