Skip to main content
ADD

Abdoulaye Daouda Diallo: «Le Sénégal affiche une bonne santé économique et financière»

L’histoire de tensions de trésorerie qui avait été évoquée il y a quelques mois au Sénégal s’est encore invitée au débat, à l’occasion de l’interview que le ministre des Finances et du Budget a accordée au quotidien national Le Soleil. Dans ses propos tenus au cours de sa rencontre avec les journalistes, Abdoulaye Daouda Diallo a dégagé en touche ce problème évoqué. Ce, en soulignant ‘’la capacité de l’Etat à honorer ses engagements’’. 
  
‘’Le financement nécessaire à l’exécution adéquate des dépenses inscrites au budget 2019 a été mobilisé avec succès de sorte que l’Etat du Sénégal n’a guère connu de tension de trésorerie en 2019. Au titre de l’année 2019, les ressources de trésorerie sont mobilisées à hauteur de 3 693,3 milliards F, contre 3 229,9 milliards F en 2018, soit une progression annuelle de 463,3 milliards F en valeur absolue et 14,3% en variation relative. Ces ressources, selon le ministre en charge du Budget, sont bien réparties. Concernant les recettes fiscales et non fiscales, le montant est passé de 2 273,3 milliards F (en 2019) contre 1 954,3 milliard F (en 2018), soit une amélioration de 319,0 milliards F, correspondant à 16,3% en valeur relative. Les ressources de financement d’un montant de 1 369,6 milliard F, sont en progression de 10,4%. Elles concernent essentiellement : ‘’les prêts programmes de 256,96 milliards F, les emprunts obligataires de 365,8 milliards F et les prêts directs de 345 milliards F’’, a confié Abdoulaye Daouda Diallo. 
  
S’agissant des paiements, a-t-il poursuivi, ils ont progressé de 368,4 milliards F passant ainsi de 3 179,66 milliards F en 2018 à 3 548,09 milliards FCFA en 2019, soit une hausse de 11,6%. Ce qui fait que selon lui, ‘’l’essentiel de ces montants ont été versés à l’économie nationale’’.  
  
Les salaires et les pensions (de retraite) n’ont pas été laissés en rade. Selon Abdoulaye Daouda Diallo, ‘’ils ont connu une progression de 39 milliards F pour atteindre 895,83 milliards F. Les dépenses de fonctionnement et d’investissement (commande publique) ont été payées au profit des entreprises pour un montant de 1 490,78 milliards F, soit une hausse de 238,85 milliards F. Dans le cadre de ces paiements, une attention particulière a été accordée, notamment aux petites et moyennes entreprises qui ont bénéficié d’un volume de paiement de 496 milliards F’’. 
  
Le ministre des Finances et du Budget a aussi tenu à rappeler que ‘’des efforts importants ont été consentis dans la gestion de la dette publique avec des paiements au titre du service de la dette pour un montant de 1 085,96 milliards F. Le solde de trésorerie mobilisable au 1er janvier 2020 sur les comptes du Trésorier général de l’Etat du Sénégal ouverts dans les livres de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest s’élève à 145,34 milliards F’’. Ce qui, de l’avis de M. Diallo, ‘’atteste de la capacité de l’Etat à honorer ses engagements’’.  
  
‘’La gestion de la trésorerie sera renforcée en 2020’’ 
  
Le ministre a aussi indiqué que ‘’les performances dans la mobilisation des ressources internes et la qualité de la signature du Sénégal ont permis de mobiliser le financement nécessaire à la couverture des charges publiques. La gestion de la trésorerie sera renforcée en 2020 avec la mise en œuvre de la stratégie de mobilisation des ressources à moyen terme et la gestion active de la trésorerie à travers des interventions sur le marché monétaire et financier. Nos partenaires techniques et financiers ont apporté un soutien financier déterminant à l’exécution des projets et programmes de développement’’.  
  
A la date du 31 décembre 2019, précise-t-il, la situation provisoire des tirages sur ressources extérieures s’élève à 595,295 milliards de F, soit un taux d’exécution de 92,89% comparé aux prévisions. Il a d’ailleurs relevé les principaux enseignements tirés de la gestion des ressources extérieures. Il est ressorti, entre autres, de ces enseignements évoqués que ‘’les projets structurants du Pse sont ceux qui ont bénéficié de ces tirages’’ ; mais aussi de l’Etat qui, selon le ministre du Budget, a consenti, dans la même foulée, des efforts importants dans la réalisation de ses engagements vis-à-vis des Partenaires techniques et financiers (Ptf) et d’accompagnement des entreprises bénéficiaires des marchés financés sur ressources extérieures. En effet, dans le cadre de la gestion 2019, un montant de 142,5 milliards FCFA a été ordonnancé en termes de prise en charge de taxe sur la valeur ajoutée, de droits de douane et de droits d’enregistrement, au profit notamment des entreprises du secteur des Btp’’. 
  
Concernant le système bancaire, Abdoulaye Daouda Diallo a rappelé que ce secteur ‘’a aussi eu à bénéficier des retombées des financements extérieurs durant la gestion 2019 car le solde cumulé, à la date du 30 novembre 2019, des comptes ouverts et/ou mouvementés par les services compétents de mon département s’élève à 111,143 milliards F. Sur la même période, ces comptes ont été alimentés à hauteur de 155,721 milliards F (s’ajoutant aux soldes disponibles en fin décembre 2018) et les paiements se sont élevés à 147,631 milliards F’’.  
 

Actu221 avec Dakaractu 

  • Le député Djibril War traite Moustatapha Diakhaté de "racketteur" et exige sa traduction devant la Crei 
  • Manifestation en Guinée Conakry : 3 personnes abattues par les forces de sécurité à Labé
  • Lutte contre le terrorisme : Le Sénégal et la France souhaitent élever le niveau de leur coopération
  • Trump interdit les visas aux femmes enceintes étrangères à compter du 24 janvier 2020
  • Tournée africaine : Erdogan en visite en Algérie, au Sénégal et en Gambie à partir du 26 janvier prochain
pub