Skip to main content
Macron et Ouattara

« Aucune monnaie n'est condamnée », estime Ouattara

Il a fait cette déclaration au sortir d'un entretien de plus d'une heure d'horloge avec son homologue français, Emmanuel Macron

Le président ivoirien Alassane Ouattara a soutenu mardi en France relativement à la convergence du franc CFA vers l'Eco (nouvelle monnaie unique en préparation de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest +CEDEAO+) « qu'aucune monnaie n'est condamnée », car les « monnaies vivent aux rythmes des Etats ».

M. Ouattara a fait cette déclaration au sortir d'un entretien de plus d'une heure d'horloge avec son homologue français, Emmanuel Macron. Les échanges entre les deux personnalités ont porté sur la coopération bilatérale entre la Côte d'Ivoire et la France ainsi que sur les questions régionales, continentales et internationales.

A propos de la monnaie unique de la CEDEAO, le président Alassane Ouattara a réitéré la volonté des Chefs d'Etat de la sous-région ouest-africaine d'oeuvrer à la mise place de cette monnaie le plus tôt possible. 

« Les chefs d'Etat de la CEDEAO ont décidé qu'ensemble à 15, nous allons mettre en place une nouvelle monnaie qui s'appelle l'Eco. Nous allons continuer d'y travailler. Nous espérons que cela pourrait se faire le plus tôt possible. C'est cela le vœu des populations et nous y travaillons. Vous pouvez compter sur les chefs d'Etat», a indiqué le numéro un ivoirien.

«Aucune monnaie n'est condamnée. Les monnaies vivent aux rythmes des Etats. La Côte d'Ivoire est un pays qui se porte bien et le franc CFA se porte bien», a assuré M. Ouattara.

Selon lui, les critères de convergence du franc CFA vers l'Eco pour 2020 dépendent de la volonté de chaque Etat. « En ce qui concerne la Côte d'Ivoire, les critères de convergence pour 2020 sont respectés. Mais, de nombreux pays ne les respectent pas», a déploré M. Ouattara, soulignant « qu'il faudrait que ces critères soient atteints par tous les pays avant d'y aller ».

« Ce que nous avons arrêté, c'est que les pays qui sont prêts, par exemple comme ceux de l'UEMOA (Union économique et monétaire ouest africaine) qui ont fait des efforts importants avec une bonne gestion, la maîtrise des déficits et de la dette, sont sans aucun doute prêts pour 2020», a estimé le président ivoirien, ajoutant qu'il appartiendra aux chefs d'État de cette zone de prendre une décision.

La CEDEAO veut accélérer le chantier de la monnaie unique de l'organisation en vue de sa mise en œuvre en 2020. Cette monnaie unique dénommée l'Eco, si elle est adoptée, devrait entre autres permettre, de résoudre les problèmes monétaires de l'Afrique de l'ouest, renforcer la confiance des investisseurs et promouvoir le commerce dans la sous-région. La CEDEAO qui compte 15 pays membres est un espace de plus de 300 millions d'habitants.

  • Mbaye Niang retrouve le chemin des filets
  • Sénégal-Nigéria (55-60) : Les Lionnes passent à côté d’un 12ème titre continental
  • Keur Massar : Un bébé sauvé après avoir été déposé nuitamment sur une fosse par sa mère
  • Michel Platini écarte Sadio Mané de la course au Ballon d’Or 2019
  • Victime d’une chute, Brigitte Macron en public avec le bras en écharpe
pub