Skip to main content
Mansour Kama

La CNES en phase avec la Douane sur l'application des valeurs de correction

 « Nous sommes totalement en phase avec l’Administration douanière et lui manifestons notre soutien pour l’application de cette réglementation qui protège tous les acteurs et vous réitérons notre engagement à vous accompagner dans l’assainissement des circuits économiques dans l’intérêt de tous ceux qui veulent s’inscrire dans la transparence ». Ainsi parle la Confédération nationale des Employeurs du Sénégal (CNES) dans une correspondance adressée au Directeur général des Douanes le 15 octobre 2019. La CNES se dit surprise de l’attitude de certains commerçants qui, à travers des sorties médiatiques, reprochent à la Douane « un manque de concertation dans le processus de fixation des nouvelles règles qui devront régir les procédures de dédouanement ». 

Pour Mansour CAMA et ses camarades, ces critiques tranchent d’avec « la démarche inclusive utilisée par la Douane », qui a conduit à une « situation rare qui mérite d’être soulignée ». A leur avis, les organisations patronales et professionnelles représentatives du secteur économique (CNP, CNES, UNACOIS-JAPPO, GES, UNACOIS-YESSAL), dont les avis sont généralement divergents, ont toutes participé et salué la démarche.  

Développant ses observations sur les valeurs de correction, la CNES considère que ces dites valeurs « vont introduire dans le jeu économique une meilleure garantie d’équité entre les acteurs en préservant les intérêts de chacun ». Parmi les effets immédiats et positifs des valeurs de correction, souligne la Confédération des Employeurs du Sénégal, figurent la perception de recettes correspondantes à l’économie réelle, un environnement de concurrence loyale entre les produits importés et ceux fabriqués au Sénégal et la protection des commerçants exerçants dans la légalité contre les pratiques anti-concurrentielles.

(Source : La Douane)

 

  • Diomansy Kamara à Moussa Marega : « tu as bien fait de quitter le terrain »
  • Ingérence dans la Présidentielle en Guinée Bissau: Ousmane Sonko a joué et a perdu! (Par Moïse Sarr)
  • Malick Sall, nouveau maître du Fouta?
  • L’activiste Ardo Gningue libéré après 4 nuits en détention
  • Saisie de 200 Kg de drogue : comment la SR a fait tomber le réseau de Khar Yalla
pub