Skip to main content
Grèce

Le gouvernement grec axé autour d'une relance de l'économie

Cinq femmes prennent également des responsabilités dans le nouveau gouvernement

Le nouveau Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a annoncé lundi soir la composition de son gouvernement, avec la promesse de relancer l'économie. Il comprend plusieurs technocrates et une poignée de femmes.

Nouveau ministre des Finances, l'économiste Christos Staikouras hérite d'une économie en lente croissance, d'un endettement dépassant 180% du PIB et de négociations ardues avec les créanciers de la Grèce pour alléger les objectifs fiscaux. Il avait déjà était ministre suppléant des Finances entre 2012 et 2015, sous un précédent gouvernement conservateur.

Le ministère des Affaires étrangères est attribué à Nikos Dendias, qui était ministre de l'Ordre public quand une enquête a été ouverte à l'encontre du parti néonazi Aube Dorée après le meurtre d'un rappeur anti-fasciste en 2013.

Deux représentants de l'extrême droite

Deux anciens cadres d'extrême droite, membres du cabinet de Kyriakos Mitsotakis lorsqu'il était dans l'opposition, ont également reçu des responsabilités dans le nouveau gouvernement.

Ex-membre du parti d'extrême droite, LAOS, Adonis Georgiadis prend en charge le portefeuille du Développement et de l'Investissement. Il avait dû faire des excuses publiques en 2017 pour avoir fait la publicité d'un ouvrage antisémite dont il affirmait que c'était son "livre préféré".

Autre ancien membre de LAOS, Makis Voridis, qui a dirigé une organisation de la jeunesse nostalgique de la dictature militaire en Grèce (1967-74), a été nommé ministre de l'Agriculture.

Un ancien politicien socialiste

L'ancien ministre socialiste Michalis Chrisohoidis devient ministre de la Protection des citoyens. Il avait participé au démantèlement de l'organisation meurtrière d'extrême gauche du 17-Novembre.

L'avocat Nikos Panagiotopoulos est nommé ministre de la Défense. Giorgos Koumoutsakos, ancien porte-parole ministériel de 57 ans, devient ministre des Migrations dans un pays traversé par près d'un million d'exilés au pic de la crise migratoire.

Cinq femmes prennent également des responsabilités dans le nouveau gouvernement, dont l'avocate Niki Kerameus, nommée à la tête de l'Education.

Les nouveaux ministres seront officiellement investis mardi et le premier conseil des ministres aura lieu mercredi.

Kyriakos Mitsotakis a été investi lundi nouveau Premier ministre. Son parti, Nouvelle Démocratie (ND), a remporté près de 40% des voix aux élections anticipées de dimanche, les premières législatives depuis que la Grèce a échappé à la faillite en 2015. A la Vouli, le Parlement grec, il dispose de la majorité absolue avec 158 sièges sur 300.

  • SENELEC : Surfacturer pour combler le déficit ?
  • Révélation explosive de Birahim Seck sur les fondations des Premières dames
  • Le successeur de Sankharé connu
  • La résistance s’organise autour de Omar Sarr et Me Amadou Sall
  • Aulas ferme la porte pour Dembélé
pub