Skip to main content
BP et l’INPG lancent une série d’ateliers de formation sur le pétrole et le gaz au Sénégal

BP et l’INPG lancent une série d’ateliers de formation sur le pétrole et le gaz au Sénégal

BP et l’INPG annoncent le lancement d’ateliers de formation sur le pétrole et le gaz à Dakar et Saint-Louis, dans le cadre de leur engagement en faveur du renforcement des capacités nationales.

BP et l’Institut National du Pétrole et du Gaz (INPG) ont annoncé lundi le lancement d’une série d’ateliers de formation sur le pétrole et le gaz à Dakar et Saint-Louis. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de l’engagement de BP en faveur du développement des personnes et des compétences nationales, et dans celui de la mission de l’INPG qui est d’accroître l’expertise nationale dans les secteurs pétrolier et gazier.

Ce programme a été élaboré pour promouvoir la connaissance de l’industrie pétrolière et gazière et vise à former plusieurs centaines de participants à Dakar et à Saint-Louis sur une période d’un an.

 

Ce programme comprend deux modules distincts : Fondamentaux du pétrole et du gaz ainsi que les aspects juridiques, institutionnels et fiscaux du pétrole et du gaz. Le cours sera dispensé à un éventail de parties prenantes des médias, de la société civile, du secteur privé, des universités, de l’administration publique et des parlementaires.

Les cours seront organisés à Dakar dans les locaux de l’INPG et animés par DAI, une agence internationale avec une forte experience dans l’organisation de programmes de formation pour l’industrie du pétrole et du gaz.


Aguibou Ba, Directeur Général de l’INPG a déclaré : « Ce programme de formation fournira les compétences de base et améliorera les connaissances générales sur le secteur pétrolier et gazier. C’est une façon de soutenir notre stratégie de développement local afin de sensibiliser davantage les populations et de les impliquer dans le développement durable de ce secteur au Sénégal. »

D’après Geraud Moussarie, Directeur Général de BP, « Le programme a été conçu pour renforcer la capacité à promouvoir la participation locale dans cette nouvelle filière énergétique. »

« Alors que BP commence à s’implanter au Sénégal, nous pouvons voir les impacts du développement de la chaîne d’approvisionnement, et nos activités de renforcement des capacités vont encourager l’implication au niveau local. BP entrevoit un futur prometteur pour l’industrie gazière au Sénégal, et j’ai personnellement hâte de voir le projet Greater Tortue Ahmeyim (GTA) y jouer un rôle de premier plan. »


BP et l’INPG lancent une série d’ateliers de formation sur le pétrole et le gaz au Sénégal

Ces ateliers sur le pétrole et le gaz sont juste une composante d’un programme exhaustif axé sur le développement des personnes et des compétences. BP a notamment financé l’Institut National du Pétrole et du Gaz (INPG) du Sénégal à hauteur de plusieurs millions de dollars, et soutient pour ses étudiants des détachements dans l’industrie, des activités de renforcement des capacités de la CPN et des régulateurs, des cours d’anglais et des bourses d’études dans le cadre du programme Chevening. Le recrutement de 25 techniciens stagiaires sénégalais a également été lancé récemment. Outre les personnes et les compétences, BP met également l’accent sur les investissements sociaux et le développement de la chaîne d’approvisionnement locale.

 

• BP est arrivé en Mauritanie et au Sénégal par le biais d’un accord avec Kosmos Energy, annoncé en décembre 2016.

• BP détient une participation et des intérêts de travail réels dans les blocs de Saint-Louis Profond et de Cayar Profond au large du Sénégal à hauteur de 60 %, avec Kosmos Energy détenant 30 % et la Société des Pétroles du Sénégal (Petrosen) détenant 10 %. En Mauritanie, les intérêts de travail de BP dans les blocs offshore C-6, C-8, C- 12 et C-13 sont de 62 %, avec Kosmos Energy détenant 28 % et la Société Mauritanienne des Hydrocarbures et du Patrimoine Minier (SMHPM) détenant 10 %.

• Le champ gazier de la Tortue est situé sur la frontière maritime de la Mauritanie et du Sénégal et est développé dans le cadre du projet Grand Tortue Ahmeyim, une plateforme flottante de gaz naturel liquéfié offshore innovante. Ce sera le premier projet à établir le bassin en tant que source de gaz de classe mondiale, générant des revenus pour les pays, et source d’énergie abordable et produite nationalement.

• Créé en novembre 2017, l’Institut National du Pétrole et du Gaz (INPG) du Sénégal vise à établir un pôle d’excellence aux niveaux national et régional en matière de formation spécialisée des ingénieurs, des techniciens et des opérateurs dans les métiers du pétrole et du gaz ; renforcer des capacités des administrations et des acteurs du secteur ; et proposer des activités pour améliorer la gestion des ressources hydrocarbures. L’INPG a lancé son premier Mastère en ingénierie pétrolière et gazière en octobre 2018. Les 22 étudiants de la première promotion ont été sélectionnés parmi 2200 candidats.

  • "Vers la création de clubs d'entrepreneuriat dans les lycées et collèges du Sénégal"
  • Au Sénégal, les accidents de la route ont fait 517 morts
  • Attaque jihadiste près de Menaka: le Niger aide le Mali à secourir ses soldats
  • Réhabilitation de la route Ouarack-Dahra (Par Mody Niang)
  • Sokhna Aida Diallo réclame justice
pub