Skip to main content
29 octobre
 Chaude audience avec les établissements privés

Chaude audience avec les établissements privés

Renvoyés par défaut de paiement de leurs scolarités privés,  les étudiants réclament au ministre Cheikh Oumar Anne la reprise rapide des cours dans les écoles. 

ça sent le clash entre le ministre de l’Enseignement Supérieur et les établissements privés d’enseignement supérieur. Cheikh Oumar Anne a reçu hier, une délégation des écoles privées d’enseignement supérieur.

Mais pratiquement, ce n’est pas pour des négociations afin de trouver une solution à la dette de plusieurs milliards que l’Etat du Sénégal doit à ces établissements. La délégation a eu droit à une sévère réprimande du ministre qui menace de fermer certaines écoles. Cheikh Oumar Anne a réitéré les menaces qu’il avait proférées lundi à Saint-Louis.

Selon des sources contactées par «L’As», le ministre de l’Enseignement a demandé aux représentants des établissements privés de reprendre les étudiants, le plus rapidement possible, au risque de voir certains sanctionnés. Cela, en instruisant la fermeture de ces établissements.

Pour Cheikh Oumar Anne, les étudiants ne doivent pas être renvoyés pour défaut de paiement de leur scolarité, d’autant que ni l’Etat, ni les apprenants ne sont satisfaits des enseignements

La délégation des établissements était stupéfaite devant la déclaration du ministre de l’Enseignement.

Elle a promis de revenir au ministre, après concertation vendredi prochain. C’est parti pour un bras de fer entre l’Etat et les établissements privés.

  • Amadou Hott: "Le budget global consacré à l'éducation représente  plus de 25% des dépenses totales du gouvernement" 
  • Wade, la locomotive de Macky pour apaiser la tension avec Sonko
  • Bilan sécuritaire du Magal : Près de 1000 arrestations  
  • Le Clasico Barça-Real du 26 octobre reporté en raison des violences en Catalogne
  • Moustapha Cissé Lô s'attaque aux policiers à Touba
pub