idriss-deby

Ce vendredi 26 juin, les députés tchadiens ont voté à la majorité pour décerner au chef de l’État le titre de Maréchal pour « services rendus à la nation ».

La nomination est indépendante de l’armée tchadienne, il s’agit d’une consécration civile mais l’opposition ne semble pas accepter cette décision parlementaire. Le chef de l’opposition pense que « quand on parle de maréchal aujourd’hui en Afrique, on pense à Bokassa, on pense à Idi Amin, on pense à Mobutu, personnage loufoque. Mais malheureusement pour nous, le parti au pouvoir démontre que le Tchad est à ce niveau parce que le président Déby, chef des armées, n’a pas besoin d’un autre titre, fut-il honorifique ».