Idrissa Seck

Installé dans ses fonctions de président du Conseil économique social et environnemental (CESE), Idrissa Seck a profité de la cérémonie pour apporter une réponse à la polémique suite à l’envoie d’une mission de vérification de la gestion de son prédécesseur, Aminata Touré.

«Je n’ai même pas ce temps. Mais dans la logique des choses, et dans le souci de bien accomplir la mission qui m’a été assignée par le chef de l’Etat, il était impératif de faire un état des lieux sur la situation de l’institution avant ma prise de fonction. Voilà ce qui explique la mission de vérification», a soutenu Idrissa Seck ce jeudi matin.

Pour rappel, Aminata Touré réclame l'audit du CESE par les organes habilités de l'État depuis sa création en 2013 jusqu'au jour de son départ.