Idrissa Seck idy

La question du bradage foncier continue d’alimenter les débats. Après l’accusation de bradage foncier contre trois maires partisans d’Idrissa Seck à Thiès, le parti Rewmi s’est fendu d’un communiqué pour apporter des précisions par rapport à la position de son président Idrissa Seck.

«Le Rewmi et son président Idrissa Seck ne sauraient ni cautionner ni participer à un bradage du patrimoine foncier national. Pour le cas spécifique de Thiès, les attributions sont gérées par une commission présidée par le maire de la ville», lit-on dans le communiqué.