Adama Barrow

Le Sénégal qui entoure la Gambie rejoint ainsi le Nigeria, le Maroc, l’Egypte, l’Algérie et la Tunisie qui sont les premiers pays africains ayant des cas confirmés de coronavirus apparu en décembre 2019 dans la province centrale chinoise de Wuhan.

Depuis que la nouvelle du cas de cette maladie à Dakar a fuité jusqu’à Banjul, de nombreux Gambiens redoutent les implications pour leur pays de ce virus grippal très contagieux.

Les Gambiens ont appelé des stations de radio pour exprimer leur inquiétude face au système de santé du pays qu’ils considèrent comme faible et qui pourrait être submergé, si l’épidémie mondiale de la maladie atteignait la Gambie.

Le niveau de préparation de la Gambie à faire face à tout cas de virus sur son territoire suscite une grande angoisse au sein de la population.

Depuis le mois dernier, le seul aéroport de la Gambie a pris des mesures préventives pour empêcher la maladie de pénétrer dans le pays.

Au cours du week-end, le ministère gambien de la Santé a tenu à dissiper des rumeurs d’un cas de coronavirus qui n’a finalement été qu’un canular.

Avec Apanews