police

Les condamnés doivent verser, solidairement, la somme de 2 millions de Fcfa à l'État du Sénégal.

L'affaire de trafic de diplômes du Bfem au concours d'entrée à la police connaît, rapporte Enquête dans sa livraison de ce vendredi, un retournement de situation.

Après 9 mois de détention préventive pour faux et usage de faux, les 9 élèves-policiers de la 45è promotion mis en cause recouvrent la liberté. Ce, après avoir purgé la peine de 6 mois d'emprisonnement ferme pour laquelle ils étaient condamnés.

En effet, les prévenus ont été relaxés des autres délits de fraude aux examens, tentative d'escroquerie sur les deniers publics. L'agent de police qui avait réussi dans les mêmes conditions a écopé de la même peine.

Le confectionneur des faux diplômes, l'infographiste Alioune Badara Sow, a écopé d'un an ferme pour le seul délit de faux. Les condamnés doivent verser, solidairement, la somme de 2 millions de Fcfa à l'État du Sénégal.