Khalifa Sall.jpg

L'ex-maire de Dakar, Khalifa Sall semble fin prêt pour aller à l’assaut du suffrage des Sénégalais en 2024. Le leader de la coalition Mankoo Taxawu Senegal dit prendre son destin en main. "L’heure de la politique a sonné. Il est temps de retrouver le terrain après les visites de proximité. Je vous exhorte à ne pas se précipiter. Mais, nous allons revenir sur le terrain politique sous peu", a-t-il déclaré hier lors d'une rencontre hier avec ses militants et sympathisants à la salle de conférence de la mairie de Dieuppeul Derklé.

Dans les colonnes de L'As, l’ancien maire de Dakar explique à ses militants les raisons de son absence sur le terrain politique depuis son élargissement de prison. "La politique ce n’est pas toujours d’être au devant de la scène. Beaucoup pensent que la politique c’est toujours des invectives et des propos insensés. Je ne suis pas comme ça, ce n’est d’ailleurs pas mon fort. Par contre, être à côté des personnes, les écouter, chercher des solutions à leurs problèmes et trouver des emplois pour les citoyens pour le bonheur du pays, c’est ce que nous sommes en train de faire et nous allons continuer parce que c’est notre façon de faire la politique», confie-t-il.