Salif Keïta

Le célèbre chanteur malien Salif Keïta qui avait ouvertement accusé la France de financer les djihadistes qui opèrent dans son pays. Dans une vidéo diffusée sur la toile, le chanteur avait également demandé à Ibrahim Boubacar Keita, le président de la République du Mali, de "dire la vérité" à Emmanuel Macron ou de quitter le pouvoir.

Trois mois après, Emmanuel Macron a-t-il décidé de se venger de Salif Keita ? Selon une information fournie par le site maliweb.net, le chanteur malien qui envisage de venir en aide à 3 000 enfants maliens atteints de maladie du coeur à travers un gala de charité, est confronté au désistement de l'un de ses partenaires, en l'occurrence La Chaine de l'Espoir.

Et pourtant, une convention liait le musicien malien et ladite structure. "Lorsque des agents de l’association ont entamé les démarches pour venir à Bamako, une lettre a été envoyée par l’Élysée pour leur demander de ne pas travailler avec moi", a expliqué Salif Keita dont les propos sont repris par notre confrère. Poursuivant, il a ajouté : "Ils sont aussi en train d’annuler mes concerts en France. Ça m’amuse. Ne vous en faites pas, je suis habitué. Ce n’est pas facile pour moi d’organiser des choses au Mali compte tenu de ce que j’ai dit sur les réseaux."

Avec 7/7