EL CAPO

La source contactée par la Rfm dément toute implication de son agent dit « El Capo » dans ce "meurtre", survenu lors d’une patrouille nocturne.
A Thiès, le policier accusé d'avoir tué le boulanger conducteur de moto Jakarta dans la nuit de vendredi 16 à samedi 17 août 2019, a été blanchi par le chef de la brigade de la recherche de police des Parcelles Assainies de Thiès.

En effet, la source contactée par la Rfm dément toute implication de son agent dit « El Capo » dans ce "meurtre", survenu lors d’une patrouille nocturne.

Selon eux, le défunt était au mauvais moment et au mauvais endroit. Le boulanger n'avait rien à voir avec la course-poursuite entre policiers et conducteurs de moto Jakarta.

« Des éléments de la police étaient en patrouille dans la zone et un individu a été interpellé dans la zone avec 500 G de chanvre indien. C'est le début de l'altercation entre les policiers et les conducteurs de moto-Jakarta. Et ces derniers ont refusé qu'il soit embarqué, mais n'y sont pas parvenus. La voiture de police poursuit son opération de contrôle jusqu'a hauteur de la station Shell, et cette fois ci c'est un chauffeur de taxi qui est interpellé pour surcharge » renseigne le chef de la police.

Les conducteurs de moto-Jakarta auraient poursuivi les policiers jusqu'à la station jetant des pierres et exigeant toujours la libération du jeune homme arrêté en possession de chanvre indien.

Dans cette course-poursuite, le chef de la brigade du poste informe que Makha plus connu sous le nom de « El Capo » aurait oublié son téléphone dans le taxi qu'il contrôlait. D’ailleurs, c'est le chauffeur de taxi, qui a lui même retrouvé le corps sans vie du jeune Mafatim à une centaine de Kms de la station Shell avec une blessure au menton. Selon toujours la source policière l'accident a eu lieu bien après le départ de ses hommes.

Une autopsie est en cours pour déterminer les causes exactes de son décès. L'enquête aussi continue mais aucune arrestation n’a eu lieu pour le moment.