sa

La probable candidature de l'ex Général quatre étoiles Salou DJIBO à l'élection présidentielle de 2021 au Niger est devenue un secret de polichinelle. Sa marche vers le Palais de la République semble irréversible. Mais le tombeur du Président Mamadou Tandja en février 2010, en fin stratège, cache bien son jeu. Va-t-il jeter le masque dans les prochaines semaines ? Mystère et boule de gomme.

En tout cas, sa récente démission de la grande muette pour convenances personnelles, est commentée de mille et une manière, dans la classe politique Nigérienne. Depuis qu'il est sorti des bois, l'ex Général de corps d'armée n'exclut pas de se lancer en politique. La désignation d'un porte parole officiel et la création d'un parti politique en ligne de mire, entre autres faits et gestes, a fini d'installer la psychose dans les rangs des potentiels candidats à la succession du Président Mahamadou Issoufou. Mais, comme disait l'autre, le chant du cygne est un signe. C'est la raison pour laquelle, pour l'auteur de la transition réussie de 2010-2011 au Niger, rien ne sert de courrir, il faut partir à point.

Le pied à l'étrier, l'ex Général, droit dans ses bottes, la confiance en bandoulière, va-t-il accélérer la cadence ? L'année 2020 qui profile déjà à l'horizon, nous édifiéra. En attendant, les nombreux souteneurs de l'enfant de Namaro, sont déjà en ordre de bataille, aux fins de le porter en triomphe.

Siaka NDONG
Niger