AH

Monsieur Amadou HOTT, Ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopération, a procédé à la signature de l'accord de financement du Programme d'Appui à la Mobilisation des Ressources et à l'Afficacité des Réformes Stratégiques du Plan Sénégal Emergent ( PSE) phase 1 (PAMRER-I) avec Monsieur Serge N'Guessan, Directeur général adjoint de la Banque africaine de développement (BAD) pour l'Afrique de l'Ouest, ce lundi 25 novembre 2019 à Abidjan, en Côte D'Ivoire .

Ce programme est la première phase d'une série de trois opérations, constituant l'appui budgétaire, qui couvre les exercices budgétaires de 2019, 2020 et 2021. L'enveloppe de financement pour PAMRER 1 est de 62,5 millions d'Euros soit 40,9 milliards de F CFA.

Le PAMRER-I présente le cadre pluriannuel du programme et énonce ce qui a été déclenché comme déclencheur de l'indicateur pour la deuxième phase (PAMRER-II) et la troisième phase (PAMRER-III).

Cet important programme est sur le PSE (2014-2035) et sur son plan d'action prioritaire II (2019-2023).
Le PAMRER-I va améliorer l'impact de l'impôt mesuré par le score Doing Business passant de 48,08 points en 2018 à 50 points en 2022, un élargissement de l'assiette fiscale mesuré par une pression fiscale passant de 15 , 3% du PIB en 2018 à 20% en 2023, et un renforcement de l'activité du pays comme destination d'investissement mesuré à la hausse des investissements directs étrangers (IDE) de 3% du PIB en 2018 à 6% en 2022 .