moustique

Selon des résultats diffusés dans la revue Nature mercredi, les chercheurs expliquent qu'ils ont à la fois irradié des moustiques femelles pour les stériliser et infecté les mâles par une bactérie qui les empêche de se reproduire avec les femelles non infectées.

La combinaison de deux techniques de lutte contre le moustique-tigre (moustique Aedes aegypti) s'est révélée efficace pour quasiment éliminer ces insectes vecteurs de maladies comme la dengue et le chikungunya au cours d'une étude sur deux sites tests en Chine.

Selon des résultats diffusés dans la revue Nature mercredi, les chercheurs expliquent qu'ils ont à la fois irradié des moustiques femelles pour les stériliser et infecté les mâles par une bactérie qui les empêche de se reproduire avec les femelles non infectées.

Cette expérience représente « une avancée importante et démontre le potentiel de ce nouvel outil », a souligné Peter Armbruster, professeur de biologie à l'université Georgetown (États-Unis). L'équipe de chercheurs dirigée par Zhiyong Xi, de l'université du Michigan (États-Unis) et de l'université Sun Yat-sen de Canton (Chine), a réalisé son étude pendant deux ans, dans deux îles situées sur des rivières proches de cette ville du Sud de la Chine. Dans cette région, le taux de transmission de la dengue est l'un des plus élevés de ce pays.