parlement

Le procureur de la République près le tribunal de première instance d’Abidjan a émis lundi 23 décembre, un mandat d’arrêt contre Guillaume Soro, ex-président de l’Assemblée nationale ivoirienne. A la suite de cette décision judiciaire, la justice a adressé une note au chef du parlement demandant la levée de l’immunité parlementaire du député de Ferké.

Selon des médias ivoiriens, le président de l’institution Amadou Soumahoro a réuni d’urgence le bureau de l’Assemblée afin de convoquer une session pour examiner la demande de la justice. Selon le procureur Richard Adou Kouamé, l’ex-premier ministre est poursuivi pour atteinte à la sûreté de l’Etat, détournements de deniers publics et blanchiments de capitaux.

Parmi les quinze personnes interpellées, mardi au siège du parti de Guillaume Soro, figurent 5 députés, un maire et le petit frère de l'ancien président de l'Assemblée nationale.
Côte d'Ivoire