ADAMA

Cette décision a été notifiée aux avocats de l’activiste, juste avant son audition dans le fond avec le doyen des juge
Le procureur de la République a annoncé mercredi qu'il s'opposait à la remise en liberté provisoire du journaliste Adama Gaye. Il estime que le mis en cause pourrait en profiter pour « troubler l’ordre public ».

Cette décision, informe Dakaractu, a été notifiée aux avocats de l’activiste, juste avant son audition dans le fond avec le doyen des juge.

Le journaliste-consultant « présente des risques de réitérer les faits », a indiqué le substitut de Serigne Bassirou Guèye, dans son ordonnance de refus de la demande de liberté provisoire introduite par les avocats de Adama Gaye, Me Khoureychi Ba, notamment.

Les conseils du mis en cause ont balayé tout « soupçon de fuite ». « Notre client présente des garanties de représentation en justice et il est régulièrement domicilié », ont de nouveau assuré les avocats constitués pour la défense de l’activiste Adama Gaye...

Le journaliste Adama Gaye a été mis en arrestation depuis le 31 juillet pour « diffusion d’écrits contraires aux bonnes meurs » et « offense au chef de l’Etat », punies par l’article 80 du Code pénal.

AvecDakaractu