LKJU

Les deux détenus morts électrocutés à Rebeuss devaient être jugés ce vendredi aux flagrants délits
Les détenus Babacar Mané (17 ans) et Cheikh Ndiaye (18 ans), morts électrocutés, hier, vers 23 heures, à la Maison d’arrêt de Rebeuss, devaient être jugés, ce vendredi 30 août 2019, aux flagrants délits.

Le journal WalfQuotidien révèle que les victimes âgées respectivement de 17 et 18 ans, habitant tous la banlieue de Dakar, l’un à Diamaguène « devaient comparaître au audience de flagrants délits ce vendredi 30 août ».

« Pendant 25 minutes, les détenus tapaient à la porte pour crier secours, mais les gardes pénitentiaires n’ont pas réagi à temps pour les sauver. Ils avaient peur d’être eux aussi électrocutés par les portes de la cellule en fer», confie un ancien détenu libéré hier, qui a assisté à l’arrivée des secours pour évacuer les corps sans vie et les blessés.

Selon des renseignements complémentaires obtenus par nos soins, les deux victimes devaient comparaitre ce vendredi, aux flagrants délits.