justice

Après six mois de détention provisoire, Lakhdar Bouregaâ, 86 ans, a été remis en liberté jeudi 2 janvier, a annoncé un de ses avocats à l'AFP.

Haut responsable militaire de l'Armée de Libération nationale (ALN) durant la guerre contre le pouvoir colonial français (1954-1962), Lakhdar Bouregaâ est inculpé d'"outrage à corps constitué" et "de participation à une entreprise de démoralisation de l'armée ayant pour objet de nuire à la Défense nationale".