ma

Le ministre du Pétrole et des Energies, Mouhamadou Makhtar Cissé s’est exprimé sur la hausse des prix de l’électricité à l’occasion d’un séminaire d’information et de partage avec les membres du Collectifs des journalistes économiques du Sénégal (COJES), notamment dans le cadre du projet d’appui aux négociations des projets gaziers et de renforcement des capacités institutionnelles.

Selon lui, le Sénégal a l’obligation de s’ajuster par rapport aux fluctuations du marché international dans le cadre de ses politiques énergétiques.

« Dans le cadre de notre politique énergétique, nous sommes obligés de nous ajuster par rapport aux fluctuations du marché international. Il ne s’agit pas seulement du prix des hydrocarbures, il y a aussi le dollar qui entre en jeu », a-t-il déclaré.

Avant de renchérir : « L’électricité du Sénégal est dépendante à 100% d’importations du fuel pour faire tourner les centrales de notre compagnie d’électricité. Dans toutes les politiques énergétiques du gouvernement du Sénégal, la maîtrise d’approvisionnement d’hydrocarbures est une donne fondamentale. Notre électricité en dépend, mais aussi le fonctionnement de l’économie, de façon générale, en dépend, parce que le carburant qui fait tourner le transport et les autres activités, même qui ne sont pas connectées au service électrique, en dépendent ».

Sénégal