dia

« Il se trouve que les propos qui lui valent sa détention seraient tenus, en l’absence de Monsieur Sagna, par d’autres membres de l’Association «Frapp-France dégage »
Redoutant un «flop judiciaire», l’ancien président du groupe parlementaire de Benno bokk yaakaar demande l’abandon des poursuites contre Guy Marius Sagna «au nom du statut d’Etat de droit et des engagements internationaux en matière de protection des droits politiques et civils que revendique le Sénégal.

Pour Moustapha Diakhaté, « il est urgent d’arrêter les poursuites initiées à l’encontre de Monsieur Guy Marius Sagna».

«L’arrestation de notre compatriote pour ‘’fausse alerte au terrorisme’’ qui n’émane pas de lui, risque de connaître le même flop judiciaire que les arrestations d’Imam Moussa Ndao (Alioune), Ousseynou Diop et Saër Kébé incarcérés dans le cadre de la même loi anti terroriste», soutient Moustapha Diakhaté.

A cet effet, il invite les autorités judiciaires à la prudence. «Les relaxes, non lieux ou peines légères en faveur des anciens prévenus que sont Imam Moussa Ndao (Alioune Badara Ndao, plutôt), Ousseynou Diop et Saër Kébé doivent inciter les autorités judiciaires à faire preuve de plus de prudence pour éviter des inculpations entachées de délit d’opinion, de volonté de vengeance et de règlement de compte politique», ajoute-t-il.

Pour l’ancien président du groupe parlementaire de Bby, il n’y a nul doute que l’activiste est innocent. «Pour ce qui le concerne, il se trouve que les propos qui lui valent sa détention seraient tenus, en l’absence de Monsieur Sagna, par d’autres membres de l’Association «Frapp-France dégage» dont il n’est pas, du reste, le responsable moral».