plaintes

Le "Scandale à 10 milliards de dollars" révélé par un documentaire de la chaîne britannique BBC va connaître une autre tournure.

Le député Mamadou Lamine Diallo et l’ex premier ministre Abdoul Mbaye persistent dans leurs arguments. Ces deux hommes de l’opposition ont décidé de porter plainte devant le Tribunal de Grande instance de Dakar, contre Aliou Sall, le frère du président de la République du Sénégal, mais également contre l'homme d'affaire australo-roumain Frank Timis et d'autres personnalités citées dans cette affaire.

"M. Mamadou Lamine Diallo, agissant en qualité de député représentant de la Nation sénégalaise (...); M. Abdoul Mbaye, agissant en qualité de partie civile dans la mesure om le faux rapport de présentation des décrets d'approbation a été fabriqué dans le but d'obtenir son contreseing en sa qualité de Premier ministre d'alors; Après avoir constitué Maître Ibrahima Diawara, Avocat à la Cour, régulièrement inscrit au barreau de Dakar ;

Ont, ce lundi 22 juillet 2019, déposé une plainte avec constitution de partie civile auprès du Premier Cabinet d’Instruction près le Tribunal de Grande Instance de Dakar pour :
- Faux et usage de faux en écriture publique contre X,
- Faux et usage de faux contre Franck Vasile TIMIS, Wong Joon KWANG, Aliou SALL
- Détournement de deniers publics contre Franck Vasile TIMIS, Wong Joon KWANG;
- Pour complicité de détournement contre Aliou SALL (...)", peut-on lire dans le document parvenu à PressAfrik et signé par La Conférence Des Leaders.

Les deux leaders ont également porté plainte pour :
"-Complicité de détournement contre toutes personnes que l’information révèlera comme ayant commis les infractions sus – visées, conformément aux dispositions de l'article 76 du CPP ;
Portant sur un montant de 6.000 milliards de FCFA, dont le peuple Sénégalais a été spolié ; plus grave encore, au préjudice des générations futures.
Pour une bonne manifestation de la vérité et pour la réparation de tous préjudices, de plus amples informations sur les motifs de la présente procédure seront ultérieurement communiquées, au fur et à mesure de l’évolution de cette affaire, tant au plan national qu’international".