hgh

La confusion règne autour de l'annonce du retrait des troupes américaines en Irak. Dans une lettre signée du général William H. Seely, l'armée américaine a annoncé, lundi 6 janvier, qu'elle allait quitter le pays. Puis quelques minutes plus tard, le chef du Pentagone, Mark Esper, a apporté un dementi.

"Aucune décision n'a été prise de quitter l'Irak. Point", a déclaré à la presse le ministre américain de la Défense. "Cette lettre ne correspond pas à notre état d'esprit aujourd'hui.