Mali

Aucun accord n’a été signé ce mardi à Accra (Ghana) lors de la rencontre à huis-clos entre les chefs d’Etat de la Cédéao et la délégation menée par le chef de la junte malienne, Assimi Goïta. L’organisation sous-régionale a rejeté toutes les propositions présentées par les militaires. L’organidation ouest-africaine réitère sa demande de nomination rapide d’un président et d’un Premier ministre de transition civils.

Ce sera seulement après la désignation de ces personnalités civiles que les sanctions économiques contre le Mali, l’embargo sur les flux commerciaux et financiers et la fermeture des frontières avec le pays seront levées, ont affirmé les émissaires ouest-africains.

Prenant la parole, le président ghanéen Nana Akufo-Addo, porté à la tête de la présidence tournante de l’organisation il y a quelques jours, a été ferme: «nous espérons que nous parlons de jours et non de semaines», a-t- il déclaré.