Mali coup d'etat

Au Mali, les militaires au pouvoir se préparent pour une rencontre au Ghana à Accra, ce mardi 15 septembre, avec les Chefs d’Etat de la Cedeao. L’organisation régionale avait donné à la junte jusqu'à cette date pour céder le pouvoir à un civil, mais les concertations nationales divergent de ces demandes.

Selon RFI, un avion affrété par le Ghana est attendu à Bamako aujourd’hui, afin d’assurer le transport de la délégation malienne. Toutefois, il n’est pas exclu que le chef de la junte, le colonel Assimi Goïta, fasse lui-même le déplacement.

À Accra, les militaires de Bamako ont d’abord l’intention d’écouter attentivement leurs interlocuteurs. Ensuite, ils reviendront sur les motivations du coup d’État, même s’ils n’apprécient pas trop cette expression, pour expliquer ce qui s’est passé ici le 18 août. Sur la question d’une éventuelle remise du pouvoir au civil, un interlocuteur plutôt proche de la junte explique : « Nous allons faire des propositions de sortie de crise. »

ADJIA FATOU LO