Skip to main content
Poutine

Macron rencontrera Poutine au fort de Brégançon

Emmanuel Macron rencontrera le président russe ce lundi. Sera-t-il aussi ferme face à celui qui réprime les manifestants pacifistes à Moscou, qu'il l'a été dans ses précédentes déclarations ?

Le 19 août, Emmanuel Macron rencontrera Vladimir Poutine au fort de Brégançon, lieu de villégiature du président français. C’est une date qui résonne profondément dans la mémoire du dirigeant russe. Il y a vingt-huit ans, c’est ce jour-là qu’une tentative de coup d’Etat a déclenché une série d’événements ayant abouti à la chute de l’Union soviétique. Vladimir Poutine a qualifié cet événement de plus grande tragédie géopolitique du XXe siècle. Et qu’il s’épanche ou non sur ce point lorsque les deux hommes se rencontreront, les développements récents en Russie devraient obliger Emmanuel Macron à mettre les droits humains au centre des discussions.

Les deux dirigeants passeront sans doute une grande partie de leur temps à parler des questions qui ont dominé l’agenda de la politique étrangère franco-russe ces dernières années : les guerres en Syrie et en Ukraine, et les tensions autour de l’Iran.

Mais depuis un mois, la capitale russe est le théâtre de manifestations pacifiques, bien que non autorisées, pour protester contre la disqualification injuste de plusieurs candidats de l’opposition pour les élections prévues en septembre pour l’assemblée de la ville de Moscou. Les autorités ont réagi avec une écrasante démonstration de force. La police antiémeute et les agents de la garde nationale ont arrêté un nombre record de manifestants pacifiques – et de nombreux passants – et beaucoup ont reçu des coups. Les autorités russes n’ont pas tardé à utiliser les lois très restrictives du pays sur les rassemblements publics pour ouvrir une enquête criminelle sur ce qu’elles ont qualifié d’émeutes de masse, une représentation cynique et erronée des manifestations.

 

  • Après une absence de 5 ans, l’émigré trouve sa femme enceinte dans les bras de son ami
  • SENELEC : Surfacturer pour combler le déficit ?
  • Révélation explosive de Birahim Seck sur les fondations des Premières dames
  • Le successeur de Sankharé connu
  • La résistance s’organise autour de Omar Sarr et Me Amadou Sall
pub