Rokia

La justice française a ordonné mercredi la libération sous contrôle judiciaire de la chanteuse franco-malienne Rokia Traoré, écrouée en France en vertu d'un mandat d'arrêt européen lié à un litige sur la garde de sa fille, dans l'attente de sa remise à la Belgique.

La célèbre chanteuse a été arrêtée le 10 mars à l'aéroport parisien de Roissy à sa descente d'un avion en provenance de Bamako, et incarcérée. Elle était visée par un mandat d'arrêt européen émis par un juge d'instruction de Bruxelles, pour « enlèvement, séquestration et prise d'otage », qui découle du non-respect d'un jugement rendu fin 2019 exigeant de Mme Traoré la remise de sa fille de 5 ans à son père belge, dont Rokia Traoré est séparée.

Avec AFP