Assemblée nationale sénégal

Le bureau de l'Assemblée nationale a rejeté la demande du groupe parlementaire liberté et démocratie d'auditionner les ministres et responsables concernés par les inondations et le programme décennal de lutte contre les inondations (PDLI). Dans un communiqué le Groupe parlementaire dit prendre acte  et "tient à faire constater à l’opinion que le bureau de l’Assemblée Nationale ne souhaite ni le contrôle de l’action du gouvernement ni la transparence dans la gestion des finances publiques".

Le Bureau a décidé de créer une mission d’information sur le problème des inondations, lors de sa réunion extraordinaire  tenue le mardi 16 septembre 2020. Le groupe parlementaire du PDS considère que cette mission d’information du bureau n’exclut nullement la pertinence et la nécessité pour l’Assemblée Nationale de convoquer une session extraordinaire et d’organiser des séances d’audition publiques qui constituent le meilleur moyen pour les députés de s’informer dans l’immédiat et aux populations de se faire une idée sur la gestion des inondations et du plan décennal qui fait l’objet de vives polémiques.

Ainsi, le PDS demeure convaincu que l’organisation des séances d’audition en plénière retransmise en direct à travers les médias est le meilleure moyen d'atténuer la polémique sur la gestion des inondations. Donc, il se fait le devoir de saisir l’ensemble des députés de tout bord (majorité, opposition et non inscrits) pour une convocation de l’Assemblée Nationale en session extraordinaire conformément aux dispositions de l’article 81 de la constitution et l’article 05 du règlement intérieur de l’assemblée dans les meilleurs délais pour faire jouer à l’institution parlementaire pleinement sa mission de contrôle.

Samsidine DIATTA