dossier de candidature de Laurent Gbagbo déposé à la CEI

L'ancien président de Côte d'Ivoire affirme qu'il se range résolument du côté de l'opposition et se prononce contre un troisième mandat d'Alassane Ouattara. Il demande donc à toutes les parties de négocier pour éviter ce qu'il appelle « la catastrophe ».

« Ce qui nous attend, c’est la catastrophe. Je ne suis pas d’accord pour aller pieds et poings liés à la catastrophe », déclare-t-il dans une interview à TV5Monde.

Laurent Gbagbo appelle ainsi à la discussion pour sortir de la crise dans laquelle s’enfonce la Côte d’Ivoire. « Faire la paix, cela ne veut d’ailleurs pas dire se réunir dans un magma qu’on appelle "gouvernement d’union nationale" », prévient-il encore.

Avec Rfi.fr