CICES FOIRE

Le centre international de commerce extérieur est pauvre. C’est la révélation faite par le nouveau Directeur général, Pape Salihou Keïta. Il faisait face à la presse, hier mardi, pour présenter l’état des lieux de la structure, mais aussi décliner sa feuille de route.

A cet effet, il estime que l'institution fait face à deux défis majeurs, celui financier et institutionnel qui doivent être relevés. « Nous avons des opportunités au CICES, j’ai trouvé beaucoup opportunité mais malheureusement ses opportunités ne sont pas très bien exploitées. J’ai trouvé aussi des acquis que nous allons renforcer et utiliser à bon escient », a-t-il déclaré face aux journalistes.

Il ajoute : « le CICES est frappé aujourd’hui par la réduction du périmètre géographique. Au départ c’était à 107 hectares, aujourd’hui, le CICES se retrouve avec 20 hectares et d’autres parlent de 30 hectares. Nous allons continuer à vérifier exactement si c’est 20 ou 30 hectares. Nous sommes frappés également par la réduction du périmètre d’activité ».

Dans la foulée Directeur Général précise que d’autres structures sont nés sur les cendres du CICES. Il ajoute que la mission du CICES consiste à faire la promotion de l’expansion commerciale économique du Sénégal sur toutes les formes et dans tous les secteurs.

Djibrirou Mbaye