Pape Amadou Sarr DER

La recrudescence de l'émigration clandestine fait encore couler des salives. En quelques semaines plusieurs centaines de jeunes sénégalais ont perdu la vie en haute mer.

D'aucuns pointent du doigt la responsabilité de l'Etat. Mais, le directeur de la Délégation à l'entreprenariat rapide des jeunes et des femmes (Der) soutient que la réalité est tout autre.

Dans des propos rapportés par le quotidien "L'As", Pape Amadou Sarr rejette la faute sur les candidats à l'émigration clandestine et leurs familles. D'après lui, les seuls responsables du phénomène "Barça wala Barsakh" sont les jeunes qui ont décidé de partir de façon frauduleuse et d'enfreindre les lois des pays amis.

«C’est de la responsabilité des jeunes de partir de façon frauduleuse, d’enfreindre les lois de pays amis, d’aller en Espagne, d’entrer sur un territoire en enfreignant les règles élémentaires de respect des frontières et que ces personnes, une fois sur place, sont arrêtées menottées, mises dans des conditions difficiles et rapatriées. C’est de leurs responsabilités et de la responsabilité de leurs familles», soutient-il mordicus.

Ousmane THIANE