gaz butane

Depuis quelques jours, les butaniers qui ravitaillent le Sénégal n'ont pu décharger leur cargaison à cause d'une panne au niveau du point de débarquement. Sur les 8 000 tonnes qui devaient être débarquées, il y a quelques jours, seulement un peu plus de 1 000 tonnes l'ont été et le stock théorique de 5 580 qui couvre onze (11) jours est passé à moins 268 tonnes, couvrant moins d'une journée.

Une situation qui inquiète les entreprises productrices de gaz butane qui voient leur autonomie d'une dizaine de jours fondre comme beurre au soleil. Contactée par le journal Les Echos, la Société africaine de raffinage rassure. "Il y a quelques jours, il y avait un problème. Le flexible était en panne. Je viens d'avoir le technicien chargé de la question qui est parti au port. Il m'a confirmé que le problème est réglé et le déchargement va reprendre", déclare le responsable de la communication, Ousseynou Ndiaye.