Pape Diouf

Bacary Cissé, journaliste au quotidien sportif Record, raconte les dernières confidences de Pape Diouf décédé hier à l'hôpital Fann du Coronavirus.

"Quand il (Pape Diouf) a appris que j'étais malade du Covid-19, il m'a envoyé un message, jeudi dernier, pour me dire "tiens bon" avant de m'informer aussi de sa maladie : depuis quelques jours, une angine me complique la vie. Ce matin un peu plus que d'habitude, mais j'ai quand même la force de penser à toi, en espérant que les choses aillent bien", raconte Bacary Cissé qui craque et fond en larmes.

Il ajoute dans des propos repris par Record : "Le lendemain, il me rappelle pour me dire qu'il est admis à Fann et qu'on lui avait fait le prélèvement et que, s'il est positif, il sera transféré à Diamniadio. Il dit alors à la dame qui le suivait : "Ah si je suis transféré à Diamniadio, je vais y retrouver mon fils qui y est hospitalisé. On pourra parler de football"".