Alpha Conde

Au total, 195 Guinéens ont été tués au cours de manifestations contre la gouvernance d’Alpha Condé, de 2011 à ce jour, rapporte nos confreres de Guinéematin.

Ce mardi 28 juillet 2020, c’est l’élève Alhassane Barry que les opposants à un 3ème mandat du chef de l’Etat ont conduit à sa dernière demeure, au cimetière de Bambéto. Le défunt a été enterré au carré des martyrs où reposent la plupart des 194 autres victimes.

Selon l’opposition qui fournit ce bilan, les crimes humains sous le régime du président Condé sont désormais plus importants que ceux perpétrés sous la junte militaire du capitaine Moussa Dadis Camara, avec ses 157 morts du stade du 28 septembre.