Moustapha Niass

Des présidents de parlements africains comptent tenir une première conférence générale, "en présentiel", à Abuja (Nigéria), début 2021, dans le cadre de l’Initiative de l’annulation de la dette africaine.

En effet, le président de l’Assemblée nationale du Sénégal, Moustapha Niasse, a pris part lundi dernier, "à une importante réunion, sous forme de visioconférence, consacrée au lancement officiel de cette initiative parlementaire en faveur de l’annulation de la dette africaine", indique un communiqué.

Un groupe dit G7, réunissant les présidents de parlements du Nigéria, du Rwanda, d’Ethiopie, d’Afrique du Sud, du Ghana, du Kenya et du Sénégal, au niveau de leurs pays respectifs, a été amené travailler sur ce dossier, en mettant en place un groupe de travail (Working Group), ajoute la même source.

A l’initiative du Sénégal, ce groupe s’est élargi au Royaume du Maroc, à l’Algérie, à la Côte d’Ivoire, au Cap-Vert, à l’Angola et à la Guinée Equatoriale, en vue "d’assurer une meilleure représentativité régionale et linguistique, dans la perspective de mobiliser, à terme, l’ensemble des présidents de parlements africains".