interview

La mise en garde est venue d'un conseiller militaire du guide suprême.

La réponse de l'Iran à l'assassinat du général Qassem Soleimani, tué vendredi par une frappe américaine à Bagdad, « sera militaire », a-t-il averti dans une interview accordée dimanche à la chaîne iranienne CNN.

Cette réplique sera par ailleurs dirigée « contre des sites militaires », martèle le général de brigade Hossein Dehghan, conseiller militaire de l'ayatollah Ali Khamenei. Ces propos semblent aller au-delà d'une forme de prudence affichée par le porte-parole des Affaires étrangères iranien, Abbas Moussavi, qui maintient que l'Iran « ne cherche pas la guerre » mais « est prêt à faire face à toute situation ».

« C'est l'Amérique qui a commencé la guerre, appuie le général Hossein Dehghan, selon la transcription en anglais de cet entretien réalisé en persan. En conséquence, ils doivent accepter que les réactions soient adaptées à leurs actes. »