manu_dibango_rfi_270919_rfi_bd_c_anthony_ravera-9385_0.jpeg

Hospitalisé depuis plusieurs jours, après avoir été contrôlé positif au coronavirus, Manu Dibango, 86 ans, saxophoniste camerounais et légende de l’afro-jazz est décédé.

La vie de Manu Dibango a été entièrement consacrée à la musique. Il s'est fait connaitre avec un tube planétaire, quelques accords au saxophone et un refrain entêtant, en 1972, Soul Makossa entre dans la légende. Étonnant destin pour cette face B d'un 45 tours, dont le titre phare était un hymne pour l'équipe de foot du Cameroun à l'occasion de la Coupe d'Afrique des nations. Repéré par des DJ new-yorkais, le titre fera la conquête des États-Unis et connaitra mille vies. Manu Dibango accusera même Michael Jackson de plagiat sur un morceau de l'album « Thriller » avant qu'un accord financier soit trouvé.